Brundibar, projet participatif


Le montage de Brundibar par l’Arcal est la déclinaison de l’une des lignes directrices fortes de la compagnie, «l’accompagnement de nouveaux publics» par des actions spécifiques de sensibilisation ou de pratique artistique, dans les écoles, collèges et lycées, les conservatoires, les quartiers en difficulté, les maisons de retraite, les prisons, les zones rurales, les hôpitaux…

Avec Brundibar, il s’agit d’un opéra chanté par des enfants (élèves chanteurs et instrumentistes) en collaboration avec des conservatoires, des collèges et des écoles, dans le cadre d’une étroite collaboration «conservatoire – Education Nationale – compagnie».

Brundibar dans la proposition de l’Arcal et dans la conception de Louise Moaty a connu «deux créations» :

    • une création en avril 2014 à l’Opéra de Reims à la faveur de la programmation de L’Empereur d’Atlantis à à l’Opéra de Reims et de la thématique «la résistance à la barbarie par les arts» développée tout au long de la saison 2013-14 par l’Arcal. Brundibar à Reims a réuni plus d’une centaine d’enfants du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) sous la direction musicale globale de Rut Schereiner (20 musiciens et 101 chanteurs pour deux distributions de solistes). Les chœurs et les solistes ont été préparés par Nicolas Renaux pour l’Ensemble Vocal d’enfants du CRR, Véronique Jung pour les enfants du Collège Université et Laure Bergougnan pour les enfants du Collège Saint-Remi ;
    • une création en mai 2015 au conservatoire Maurice Ravel de Paris (XIIIème arrondissement – direction Patrick Mancone), avec 52 jeunes élèves chanteurs et instrumentistes, tous sous la direction musicale de Béatrice Warcollier (13 musiciens et 39 chanteurs), dans la mise en scène de Louise Moaty reprise pour l’occasion par Olivier Boréel, Serge Cartellier et Gudrun Skamletz.