Antonin Servière, compositeur

Antonin Servière © Sirpa Räihä/HS

Antonin Servière © Sirpa Räihä/HS

Antonin Servière est compositeur, enseignant et musicien.
Parallèlement à des études supérieures de saxophone (Premier Prix du CNSM de Paris en 2004, Certificat d’Aptitude en 2005), il étudie l’orchestration avec Alain Louvier de 2001 à 2003 puis la composition avec Philippe Leroux de 2004 à 2006.
Il poursuit ensuite son parcours à la Haute École de Musique (HEM) de Genève avec Michael Jarrell, Luis Naon et Eric Daubresse pour l’informatique musicale de 2007 à 2010.
Sensible à l’Histoire et au discours sur la musique, Antonin Servière suit un cursus universitaire complet en musicologie (Licence, Master, Doctorat).
Professeur agrégé de l’Université, il est l’auteur d’une thèse de doctorat consacrée à l’œuvre symphonique de Jean Sibelius et s’intéresse à la dimension narrative et rhétorique de la musique.
Il mène à présent une double activité de compositeur et d’enseignant de la musique.
Il a en outre participé aux cours d’été du Centre Acanthes (2010, 2011), au programme « Voix nouvelles » de l’Abbaye de Royaumont (2011) et a reçu les conseils de Brian Ferneyhough et Beat Furrer parmi d’autres.

Ses œuvres ont été jouées par le Nouvel Ensemble Moderne (Montréal), l’ensemble Contrechamps (Genève), le chœur Les Cris de Paris, l’Orchestre National de Lorraine (Centre Acanthes, sessions 2010 et 2011), l’ensemble Zagros (Helsinki), ou encore l’Ensemble Proton (Berne).

En 2011, Antonin Servière a été finaliste du concours « Italia 150 » à Matera (Italie), et de la fondation San Fedele à Milan (2010-2013). Son catalogue comprend désormais une vingtaine d’œuvres parmi lesquelles de nombreuses pièces de musique de chambre ou pour ensemble instrumental, une œuvre pour orchestre, pour bande électroacoustique. Il travaille actuellement à la suite de son opéra de chambre.

Antonin Servière vit à Nice, où il partage son temps entre composition et enseignement.

Il enseigne également le saxophone au conservatoire de Menton (Alpes-Maritimes).

source : site d’Antonin Servière

Spectacles