Bruno Fatalot, créateur costumes

Bruno Fatalot © DR

Bruno Fatalot © DR

Directeur des Ateliers MBV* (Paris) depuis 2007, Bruno Fatalot débute sa carrière de costumier à l’Opéra de Nancy où il rencontre Rosalie Varda, auprès de laquelle il fait ses armes en collaborant à de nombreuses productions. Il développe sa technique à l’atelier de Gérard Audier, où il rencontre Jacques Schmidt, avec qui il travaille sur Hamlet de Chéreau, DʼArtagnan de Savary, Roméo et Juliette d’André Serré. Il assiste Emmanuel Peduzzi sur Sophonisbe de Brigitte Jacques.

Depuis 1990, il dessine des costumes pour l’opéra, le théâtre, le cirque et le cinéma, aussi curieux d’explorer des genres divers que des univers différents.

Pour l’opéra, il signe ainsi les costumes de Aïda pour Ivo Guerra, de Quatre jours à Paris pour Jacqueline Guy, des Fiançailles au Couvent pour Antoine Bourseiller, de LʼArme à cœur (sur les Madrigaux de Monteverdi) ou Turandot pour Lionel Monnier, ou encore du Tsarévitch pour Bernard Vandermerch.

Au théâtre, Tassos Bandis lui demande de créer les costumes de sa production A Lie of the Mind (Théâtre Embros dʼAthènes), François Bourgeat ceux des Belles vagabondes au Festival dʼAvignon et Christian Gangneron ceux de Un obus dans le cœur, Zaïna, Le terrier, Sur la corde raide au Théâtre de Sartrouville et de Opérette à lʼARCAL.

Pour le cirque, il habille régulièrement le cirque à l’ancienne Alexis Gruss, Katia Boremann, Gipsy Grüss, Maud et Tony Flores, Anoushka Bouglione, Glenn Nicolodi.

Il signe également les costumes de deux longs métrages : Paris, mon petit corps de Franssou Prenant et Petite chérie de Anne Villacèque.

Il établit par ailleurs auprès de quelques metteurs en scène une collaboration étroite et suivie lui permettant de développer sur la durée des univers esthétiques très distincts les uns des autres, notamment avec Robert Fortune (Lucia di Lamermoor et La traviata aux Chorégies d’Orange, Marouf, Savetier du Caire à Marseille, La Belle Hélène pour Klagenfurt et Portland, La Poudre aux yeux au Festival dʼAnjou), avec Marion Wasserman (La Colombe à Montpellier, Fidelio à Tours, Nantes et Angers, Rusalka à Athènes et Nice, Il Signor Bruschino à Bordeaux), avec Marcel Maréchal et Les Tréteaux de France (Georges Dandin, La Très mirifique épopée de Rabelais, Falstaffʼ Stories, Un Rêve de théâtre, Les Caprices de Marianne, Oncle Vania, Le Bourgeois gentilhomme (été 2010), avec Benoît Bénichou (Lʼenfant et les sortilèges et Trouble in Tahiti à Nancy et Caen), avec Jean Christophe Saïs pour lʼArcal (Lʼhistoire du soldat à Reims, Metz et le Théâtre de l’Athénée) et enfin avec Elsa Rooke (Hansel et Gretel à Birmingham, Comédie sur le pont à Lyon, La Cenerentola à Bordeaux, Saint-Étienne, Massy et Tours, Postcard from Morrocco, Dialogue des carmélites et Transformations à Lausanne, A Midsummer Nightʼs Dream au Théâtre du Jorat).

Il réalise les costumes de Gigi mise en scène par Richard Guedj au Théâtre Daunou.
En mars 2013, il signe les costumes de la nouvelle revue pour les 60 ans du « Don Camilo » à Paris mise en scène par Sébastien Quemere, du spectacle Silvia par le cirque Alexis Gruss.
Début 2014, il met en costumes le tout nouveau spectacle de Juliette Nour à travers toute la France et supervise les costumes de la comédie musicale The King and I au Théâtre du Châtelet pour Sue Blane.

Récemment : « Aïda » pour l’Opéra de Liège, «La haine de la musique » pour le festival Musica à Strasbourg.

*Les Ateliers MBV assure, depuis plusieurs décennies, la réalisation de costumes de spectacles – théâtre, opéra (Opéra de Paris, Théâtre du Châtelet), danse, cinéma, cirque (Knie et Bouglione), music-hall (Moulin Rouge, Lido, Paradis Latin, Crazy Horse), ainsi que les costumes de scène d’artistes telles que Juliette Gréco, Barbara ou Annie Cordy. Les Ateliers MBV participent également à la réalisation des défilés de maisons de haute couture, telles que Thierry Mügler, Stéphane Rolland, Chanel, Jean Paul Gautier, Christian Lacroix, Cavalli…

source : Site de l’Opéra de Montpellier, mars 2014

Spectacles