Christelle Séry, guitare

christelle_sery_portraits_par_jean_radelSuite à de études musicales (CNR de Nice et CNSM de Paris), sa pratique précoce de la scène, et au hasard des rencontres, Christelle Séry s’oriente peu à peu vers le répertoire contemporain, le spectacle vivant, les musiques improvisées et  amplifiées.

Guitariste de l’ensemble Cairn depuis sa fondation en 1997, elle prête aussi ses cordes acoustiques et électriques à l’ensemble Intercontemporain ; elle a joué dans les Festivals: Agora, Why Note, Archipels, Musica, Täge für Neue Musik, Voix Nouvelles, Festival d’Automne à Paris, Ars Musica, Musiques de notre temps, Music Forum de Taipei, Inter/action de Bangor, Spring Festival de Tokyo, Printemps des arts de Monaco, Journées électriques du GMEA d’Albi, Musiques Libres de Besançon, Wocmat de Taipei, Présences à Radio France…

Elle a joué aux Journées du cirque à l’Atelier du  Plateau, avec la Cie A force de rêver, dans Set pour sept femmes de François Raffinot, Doux Mix avec Sylvaine Hélary, La jeune fille et la nouba, Resistere, Enfances de Ludovic Montet, K Lear de  Marie Montegani, Territoires de l’âme de Jonathan Pontier, Doux Mix et Léger Sourire, Up to 1970 de Serge Adam, Le Nerf de Guillaume Malvoisin, en duo avec Raymond Boni, avec Tania Pividori, en trio avec Aymeric Descharrières et Sébastien Bacquias, dans le petit orchestre de Laurent Dehors (Une petite histoire de l’OpéraChanson Politique), Journal d’une apparition sur des textes de Robert Desnos avec Tania Pividori et Serge Adam, Le Gouffre d’en haut de Françoise Toullec.

En solo, elle joue des œuvres contemporaines : Pages acoustiques, et plus récemment: Pages électriques.

Particulièrement sensible au public de la Petite Enfance, elle participe aux activités en crèche de la Cie Les bruits de la lanterne (Catherine Morvan et Jean-Claude Oleksiak).

Spectacles