Enrique Sánchez-Ramos , baryton

Enrique Sánchez-Ramos ©godirect_artist_management

Enrique Sánchez-Ramos ©godirect_artist_management

Parcours

Enrique Sánchez-Ramos naît à Aranjuez où il commence ses études musicales à l’âge de neuf ans à l’école de musique Joaquin Rodrigo. Il est diplômé supérieur en direction de chœur, solfège et professeur de piano. En 1994, il commence à étudier le chant au Conservatoire Teresa Berganza avec le ténor José Rodríguez Valverde et plus tard avec Menasse Hadjes. Actuellement il se perfectionne en technique vocale avec le ténor Daniel Muñoz.
Il débute en tant que baryton solo dans le concert de clôture de l’année académique 2001-2002 à l’Université Carlos III (Auditorium Padre Soler à Leganés). Dans cette même salle, il interprète la partie basse de la Cantate No. 63 de J. S. Bach en Décembre 2002. Il y chante en outre son premier opéra dans le rôle de Guglielmo (Cosi Fan Tutte – Mozart).

Sur scène

Dès ses débuts, il joue dans de prestigieux théâtres et salles de concert en Espagne comme le Teatro de la Zarzuela de Madrid (arriero / La Venta de Don Quijote – Chapí), l’Auditorium National (Cántico espiritual – José Zárate et Te Deum – Charpentier), l’Auditorium de Guadalajara (Roque / Marina – Emilio Arrieta), l’Auditorium de Navarre Baluarte à Pampelune (Missa in tempore belli – Haydn et Schaunard / La Bohème – Puccini), l’Auditorium du Prince Philippe à Oviedo et le Laboral – Cité de la Culture de Gijón (Pelayo / Covadonga – Chapí), le théâtre Campoamor à Oviedo (Baron Duphol / Traviata et Silvano / Un Ballo in Maschera – Verdi, Melot / Tristan et Isolde – Wagner), le Teatro Gayarre (Requiem allemand – Brahms et King Arthur – Purcell), et le Teatro Real de Madrid (Sancho / Dulcinée – Mauricio Sotelo, Figaro / Barbier de Séville pour les enfants, Marcello / La Buhardilla de la Bohème, spectacle mettant en scène les premier et dernier actes de La Bohème de Puccini) et Rossiniana alta en calorías de Enrique Viana), le Teatro Auditorio San Lorenzo de El Escorial à Madrid (Morales / Carmen et Carmina Burana), le Teatro Ciudad de Marbella (Belcore / l’Elisir d’Amore – Donizetti, Enrico / Lucia di Lammermoor – Donizetti et Sharpless / Madama Butterfly, le Teatro Arriaga Antzokia de Bilbao (Sancho / Dulcinea – Mauricio Sotelo), le Teatro Principal d’Alicante (Silvio / Pagliacci – Leoncavallo), le Teatro Principal de Castellón (rôle titre de Don Giovanni), le Teatro de la Maestranza de Séville (Sancho / Dulcinée – Sotelo et le Messie de Haendel), le Teatro Pérez Galdós à Las Palmas de Gran Canaria (chanson française et arias opéra), le Teatro Cervantes de Málaga (Guglielmo / Cosi Fan Tutte), l’Auditorium Victor Villegas à Murcia (Lubino / Una Cosa rara – Martin y Soler).

Dernièrement

Ses engagements récents : Così fan tutte au Palacio de Congresos de Saint Jacques de Compostelle, El Huésped del Sevillano y Katiuska au Teatro Cuyás de Las Palmas, Carmina Burana et la première de Numerum Nominis de Pilar Jurado à l’Auditorium National de Madrid, ses débuts d’acteur avec la compagnie «Els Joglars» dans El Nacional d’Albert Boadella, l’opéra le Diable à Séville de Juan Melchor Gomis au Palau de la Música de Valence sous la direction de Cristóbal Soler, la première de l’opéra Tres desechos en forma de ópera  de Jorge Fdez. Guerra, le spectacle Arsenio por compasión, écrit et réalisé par Enrique Viana au Teatro de la Zarzuela, la basse partie soliste de la Grande messe en ut majeur de Mozart au Teatros del Canal de Madrid, Agrippine de Haendel avec l’ensemble «Al Ayre Español» dirigé par Eduardo López-Banzo, à l’Auditorium national de Madrid et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, l’Elisir d’Amore, à Vigo, Orense et Pontevedra sous la direction de Diego Echevarria, Faust au Teatro Perez Galdós, Angelus Novus au Teatros del Canal, et Don Carlo à l’Auditorio de El Escorial.

En concert

Depuis 2004, il collabore avec l’ensemble Hyppocampus comme baryton solo dans le cycle de cantates de Bach organisé par la municipalité de Madrid.

source : site de Go Direct Artist Management

Spectacles

Chimène ou le Cid