Eric Trémolières, ténor

éric trémolières©DR

éric trémolières©DR

La carrière de chanteur d’Eric Trémolières s’est orientée de façon privilégiée vers le répertoire contemporain et la musique ancienne sans délaisser pour autant le répertoire romantique.

Soliste

Il chante comme soliste dans de nombreux Oratorios: Festivals d’Art sacré de Paris, de Flandres, d’Auvers sur Oise, d’Ambronnay, de la Chaise-Dieu, festival Archipel à Genève, Festival des Cathédrales en Picardie, Abbaye aux Dames de Saintes, Théâtre du Chatelet, Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées…
Il participe à des Ensembles de Solistes tels que : Venance Fortunat, Gilles Binchois, Absalon, Métamorphoses de Paris, Clément Janequin, Variations, Les Jeunes Solistes, les Solistes de Lyon Bernard Tétu, l’ensemble XVIII- 21 de Jean-Christophe Frisch, et en musique contemporaine, avec le quatuor Vox Nova et le Groupe vocal de France.

A l’opéra

A l’opéra, on peut l’entendre dans des œuvres comme Acis et Galatée de Haendel, Le Jeu de Daniel, La Betulia liberata de Mozart, La Scala di sèta de Rossini, Monsieur de Pourceaugnac de Molière et Lully, le Salon Rossini spectacle de Mireille Larroche avec la Péniche Opéra, Bastien et Bastienne, suite et fin… pasticcio autour de l’opéra de Mozart mise en scène François Rancillac (direction musicale Pascale Jeandroz) ou dans des œuvres contemporaines telles que Micromégas de Paul Méfano (enregistrement radio France), Von Heute auf Morgen de Schönberg à la Péniche Opéra, Les Enfants d’Izieu de N.G.Dao, Le vin herbé de Franck Martin à l’Opéra Bastille, L’Indien des neiges de Joël Jouanneau et Jacques Rebotier à l’opéra de Lyon…
On a pu l’entendre avec Colette Alliot-Lugaz et l’orchestre des Pays de Savoie dirigé par Mark Foster dans des extraits d’œuvres d’Offenbach ainsi que dans les Illuminations de Britten avec l’orchestre de chambre de Valenciennes.

Avec l’Arcal

Il participe à deux productions de L’Arcal : Le pauvre Matelot de Darius Milhaud mis en scène par Christian Gangneron et l’Occasione fa il ladro de Rossini dans une mise en scène de Dan Jemett, dirigé par Jean-Christophe Spinosi au théâtre des Champs-Elysées ainsi qu’en tournée dans plusieurs maisons d’opéras en France.

Spectacles