Françoise Masset, mezzo-soprano

MASSET-Françoise_par_eusseFormation

Françoise Masset a reçu sa formation musicale, vocale et universitaire aux CNR de Douai et de Paris, au Centre de Musique Baroque de Versailles et à la Sorbonne. Sur scène, en concert et au disque, elle interprète un répertoire diversifié, du baroque au contemporain.

Partenaires artistiques

Ses complices sont notamment, pour le baroque, Jérôme Correas (Les Paladins), Hugo Reyne (La Simphonie du Marais), Emmanuelle Haïm (Le Concert d’Astrée), Marc Minkowski (Les Musiciens du Louvre), pour les œuvres des XIXème et XXème siècles, Jean-Pierre Arnaud (ensemble instrumental Carpe diem), ainsi que le Quatuor Debussy, pour le théâtre musical, Mireille Larroche (Péniche Opéra), et pour le récital, la harpiste Christine Icart, les pianistes Claude Lavoix, Françoise Tillard, François-René Duchâble et Nicolas Stavy, la pianofortiste Laure Colladant, le guitariste Alain Rizoul et les organistes Pascal Marsault, Vincent Genvrin, Etienne Baillot et Michel Alabau.

Sur scène

Ces dernières années, elle a assuré quelques créations : Médée et Le Fusil de Chassede Michèle Reverdy à l’Opéra de Lyon et à la Péniche Opéra, Les Orages désirés de Gérard Condé et Christian Wasselin à Radio France, Ubu et Cantates de bistrot de Vincent Bouchot à l’Opéra Comique et à la Péniche Opéra, et Pas si bêtes (spectacle pour enfants/Prokofiev, Moussorgsky, Chostakovitch) au Théâtre des Champs Elysées.

Dernièrement

En 2010-11, elle tient les rôles d’Ottavia et de Fortuna dans L’Incoronazione di Poppeade Monteverdi sous la direction de Jérôme Correas, dans une mise en scène de Christophe Rauck et en 2012-13 les rôles de Fortuna et Eumete dans Il Ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi avec la même équipe (directions artistiques et tournées ARCAL).

Elle a conçu et interprété plusieurs spectacles sur le répertoire baroque : Passions baroques à l’Opéra de Lille, avec le metteur en scène Stuart Seide et Emmanuelle Haïm ; Orphée, double je, Ariane de l’un à l’AutreVoyage autour de la chambre et Le Chant des Constellations (spectacles unissant textes, musiques et images) avec Marc Dumont et L’Entretien des Muses de Stéphane Fuget.

Prix

Elle s’associe volontiers aux Musiciens de Saint Julien de François Lazarevitch dansUne Veillée imaginaire – airs populaires harmonisés de Chopin à Canteloube.

L’Académie du disque lyrique lui a décerné en 2010 l’Orphée d’or de la meilleure interprète de mélodies pour l’enregistrement Les Compositeurs de Marceline Desbordes-Valmore enregistré avec le pianiste Nicolas Stavy (label Solstice).

Le critique Ivan Alexandre la salue comme « l’une de nos rares, de nos dernières diseuses, qui sait où placer l’accent tonique et l’accent pathétique dans l’Isis de Lully comme dans une chanson de Kosma… »

 

Spectacles