Jacques Bona, basse

Jacques Bona © DR

Jacques Bona © DR

Jacques Bona a abordé de nombreux genres musicaux : chant grégorien, oratorios classiques, récitals de lieder, créations contemporaines et toutes formes de musiques écrites pour la scène lyrique ou adaptées.

Son goût pour les découvertes musicales l’a souvent dirigé vers le théâtre musical ou l’opéra actuel (ouvrages de Georges Aperghis, Adrienne Clostre, Claude Prey, Sylvano Bussotti , Gérard Pesson, François-Bernard Mache …). Mais il a interprété aussi la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, en particulier sous la direction de Jean Claude Malgoire, Michel Corboz, William Christie ou Hervé Niquet, dans de grandes réalisations « baroques » : Tancrède de Campra, Le Retour d’Ulysse de Monteverdi, Atys de Lully, Jephté de Montéclair, Les Indes Galantes de Rameau, Médée de Charpentier, Le Triomphe d’Iris de Clérambault, etc…

Il a participé à certaines productions lyriques de l’Atelier Péniche Opéra (Ubu de Vincent Bouchot), de l’Arcal (La Confession Impudique de Bernard Cavanna, Le Pauvre Matelot de Darius Milhaud, l’Ormindo de Cavalli, avec une tournée de ce dernier opéra en 2007), de l’Atelier Lyrique de Villeurbanne – Cie Annie Tasset (Aux sources du fleuve de Gérard Garcin  – Août 2005 Festival Berlioz de La Côte-St André), de l’ensemble orchestral Ostinato (Krapp de Marcel Mihalovici – Décembre 2007 BNF Paris), de la Compagnie Rebotier-Voque (Les trois jours de la queue du dragon de Jacques Rebotier en 2008 et 2009).
Basse soliste de nombreux oratorios, il collabore régulièrement à des concerts (Abbaye de Ligugé, Festival d’Île de France, Festival du Thoronet etc.) et à des enregistrements des ensembles Gilles Binchois (direction: Dominique Vellard) et des Solistes de Lyon (direction: Bernard Tétu). Il a aussi enseigné le chant au CNR de Caen, au CNR de Paris (Département de Musique Ancienne) et au Conservatoire Hector Berlioz du Xe arrondissement de Paris.

Spectacles