Jérôme Boutillier, baryton

Jerome_Boutillier_208x300Parcours

D’abord pianiste, Jérôme Boutillier effectue une formation musicale complète aux CRR de Rueil-Malmaison et de Boulogne-Billancourt, où il obtient ses Premiers Prix de Piano, Formation musicale, Musique de Chambre et Accompagnement, jusqu’au CEFEDEM de Bourgogne, où il décroche un Diplôme d’État de professeur de piano (2008).
Fort d’une expérience pianistique acquise en master class et concours internationaux, il se tourne, au fur et à mesure de ses années d’études, vers l’accompagnement des chanteurs, si bien qu’en septembre 2008, il débute le chant lyrique dans la classe de Blandine de Saint-Sauveur au CRR de Boulogne-Billancourt.

Les coproductions du CRR avec le Studio-Théâtre d’Asnières lui donnent l’occasion de premières expériences scéniques dans Les Mamelles de Tirésias de F. Poulenc au Festival de Cormatin (71), ainsi que dans les productions avec l’Orchestre du CRR, comme La Flûte enchantée de Mozart, où il chante le Grand Prêtre, puis L’Enfant et les sortilèges de Ravel, où il interprète l’Horloge et le Chat.

À l’occasion d’un échange Erasmus à Eisenstadt (Autriche), il rencontre Alyana Abitova, pianiste allemande de la Hochschule Franz-Liszt de Weimar, aux côtés de laquelle il se produit quatre fois dans le cycle Die Winterreise de Schubert, dans la saison culturelle du Klassik Stiftung au Schloss Weimar (novembre 2011 et juin 2012).
En septembre 2011, il est admis au PSPBB (Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt) dans la classe de Blandine de Saint Sauveur, puis d’Anne Constantin, où il vient tout juste d’obtenir le Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien (DNSPM) de Chant Lyrique en juin 2014. Ces études supérieures furent l’occasion pour lui d’explorer le répertoire, et de travailler en scène et en master class avec des artistes reconnus (D. Baldwin, L.Dale, J.́ Van Dam…).
C’est ainsi qu’en mars 2014, il interprète le rôle-titre de Figaro dans Le Barbier de Séville, mis en scène par A. Garichot.
Parallèlement, il entre en 2009 au service de Fr. Bardot, qui l’emploie d’abord comme assistant, pianiste et chef de chant pour le Chœur d’Enfants et le Jeune Chœur d’Île de France. Plus tard, il fait appel à lui pour ses qualités de chanteur soliste, qui le conduisent à se produire plusieurs fois en solo avec chœur et orchestre, explorant le répertoire sacré (Requiem de Fauré, Saint-Saëns, Mozart, Verdi, Duruflé, Passions de Bach, Stabat Mater de Rossini…).

Dernièrement

En août 2013, il a l’opportunité de chanter le rôle du baryton solo dans le Requiem Allemand de Brahms avec Fr.-R. Duchâble au piano. Il est finaliste du Concours International du Centre Lyrique Clermont-Auvergne en février 2015, édition dédiée à la distribution des rôles pour Le Barbier de Séville de Rossini et Acis et Galatée d’Haendel.
En mars 2015, Jérôme Boutillier s’est vu confier le rôle d’Escamillo dans Carmen de Bizet à la Salle Maurice-Ravel de Levallois, dans une production du Jeune Orchestre Symphonique Maurice-Ravel dirigé par V. Renaud, chef assistant à l’Opéra National de Lyon, mise en scène par D. Chèvre-Clément.

Passionné par l’opéra et par les langues vivantes, parlant couramment allemand, italien et anglais, Jérôme Boutillier se destine à la scène lyrique. Depuis octobre 2014, il est représenté par l’agence artistique OIA Brentano.

Prix

Jérôme Boutillier a été désigné révélation classique de l’ADAMI en 2016.

sources :
site de Vox Aurea – Via SAcra
site d’OIA Brentano

Spectacles

Chimène ou le Cid