Lucette Salibur, auteur

lucette saliburParcours

Après des études de psychologie à l’université de Sciences humaines de Tours, c’est en 1978 qu’elle s’initie au théâtre, dans les ateliers du Service Municipal d’Action Culturelle de la Ville de Fort de France (SERMAC), né de la volonté d’Aimé Césaire.

En 1982, on la retrouve parmi les membres fondateurs du Théâtre de la Soif Nouvelle, qui préfigure puis gère le Centre Dramatique Régional de la Martinique.

Elle y suit pendant cinq ans un cursus de formation à l’art théâtral. Elle a entre autres comme enseignants, Wolé Soyinka, Pierre Vial, Pierre Debauche, Jean-Marie Willing, Robert Angebaud, Maura Michalon, René Loyon et bien d’autres…

En 1987, elle revient à l’atelier théâtre de la ville de Fort de France où elle prend la responsabilité de l’enseignement. En 1989, elle fonde sa compagnie théâtrale – le Théâtre du Flamboyant. Parallèlement, elle continue de se perfectionner : Écriture dramatique encadré par Jean-Claude Carrière (1991), Techniques de la marionnette à Charleville-Mézières avec François Lazaro (1993), Du conteur au comédien avec Sotigui Kouyaté comédien chez Peter Brook (1995), Direction d’acteurs encadré par Daniel Mesguisch (2004).

En avril 2002, elle est à la Chartreuse, au Centre National des Ecritures Dramatiques où elle écrit, en résidence d’auteur Zindziwa et la légende du vieux monde – Editions aux Cahiers de l’Egaré (France).

En 2003 le Centre Dramatique National de Sartrouville lui passe une commande pour son « Odyssées 78 » : elle écrit Zaïna qui sera monté par l’Arcal.

Metteur en scène

Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain,  La ka espéré Godot de Monchoachi, traduction créole de En attendant Godot de Samuel Beckett. Le livre d’Abouboudia, La Fantastique nuit de Naïma, Zandoline, la petite fille qui pleurait dans la ventre de sa mère, spectacles jeune public dont elle est également l’auteur ; Le rêve d’Alizé ballet-théâtre pluridisciplinaire qu’elle écrit et orchestre pour 150 participants, et qui fera l’ouverture du festival de Fort de France en 1996.

En 2005 elle adapte et met en scène Twa fèy, twa rasin ou la légende de ceux qui étaient nés derrière le dos du monde d’après des textes de A. Césaire, F. Fanon, E. Glissant.

En 2006-07 elle se tourne vers le Québec et monte Le Collier d’Hélène de Carole Fréchette.

Entre 2008 et 2011 elle s’oriente vers la création théâtrale en direction du jeune public et de la petite enfance avec la création du triptyque Ti Piman Dou, dont les deux premiers volets ont été créés en 2009 et 2010.

Actrice

Au cinéma on la retrouve entre autres dans La Rue Case-nègres d’Euzhan Palcy , Antilles sur Seine de Pascal Légitimus, Nord-Plage de José Hayot, en 2006 dans la série TV de France 3 Tropiques amers de Jean-Claude Flamand-Barny, et dans Toiletzone court-métrage de Didier Blasco (2009).

Spectacles