Matteo Franceschini, compositeur

matteo_franceschiniParcours

Né à Trento (Italie) en 1979, Matteo Franceschini étudie la composition avec Alessandro Solbiati au Conservatoire de Milan où il obtient son diplôme de fin d’études. Il se perfectionne à l’Académie Santa Cecilia à Rome – auprès d’Azio Corghi –, et à l’IRCAM où il suit le Cursus de composition et d’informatique musicale de 2006 à 2008.

Prix, œuvres et commandes

Il remporte de nombreux prix dans des concours («Tactus» de Bruxelles, «Guido d’Arezzo», «Il giornale della Musica – RAI») et reçoit des commandes de l’Orchestre Philharmonique de la Scala, de la Biennale de Venise, de l’Orchestre National d’Île de France, de l’Orchestre National de Belgique, du Ministère de la Culture et de la Communication (Commande d’État), de l’Opéra de Reims, de l’Opéra de Saint-Etienne, du Festival Milano Musica, de l’Académie Philharmonique de Rome, du Festival Mito, de l’As.Li.Co. de l’Orchestre Symphonique Haydn de Bolzano et Trente, de l’Orchestre «I Pomeriggi Musicali» de Milan, de l’Orchestre Régional de Toscane, de la RAI, de Agon, de l’Arcal, de l’Ensemble Divertimento, du Festival Nuova Consonanza, du Festival Pontino, et de plusieurs autres festivals internationaux.

Ses œuvres, sous la direction de Jukka-Pekka Saraste, Mikko Frank, Pascal Rophé, David Atherton, Arturo Tamayo, Ronald Zollman et Gustav Kuhn, sont données dans le cadre d’importants festivals ( Teatro alla Scala, Biennale de Venise, «Mito-Settembre Musica» à Turin, Milano Musica, «Società del Quartetto» de Milan, Festival Traiettorie, Rondò, Unione Musicale, Festival Agora, Festival de Radio France, Cité de la Musique, Salle Pleyel, Festival Archipel, Nederlandse Muziekdagen, «Zukunftsmusik Festival» à Stuttgart, IRCAM, Salle Gaveau, «Operadhoy Festival» à Madrid, Prague Premieres, Münchner Opernfestspiele, Lockenhaus Kammermusikfest, Harvard University). Ses compositions sont retransmises régulièrement par plusieurs radios internationales.

Il a créé des opéras, des œuvres pour le théâtre, des bandes-son et des outils multimédias. L’installation «Il suono della guerra dei suoni» a remporté le BEA 2009 (Best Event Award) pour le meilleur événement public.
En 2006, il devient membre de l’institut Agon, un des plus importants centres d’acoustique et de musique informatique en Italie.

Il a été invité à présenter ses compositions au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, à l’IRCAM, à l’Université IULM de Milan, à l’Université Roma Tre, dans le cadre du Festival d’Aix-en-Provence et aux Conservatoires de Milan et de Rome. La «Scuola Musicale di Fiesole» lui a dédié un concert monographique dans le cadre de rencontres «Musica e Cultura».

Récemment

La saison 2008-09, il a été nommé compositeur en résidence à l’Arcal, Compagnie Nationale de Théâtre Lyrique et Musical, dans le cadre de laquelle il a réalisé My Way to Hell son premier opéra. «Il risultato dei singoli», son premier disque monographique interprété par l’ensemble Divertimento de Milan et produit par le label Stradivarius, est sorti en avril 2011.

«Prix Carloni 2012» pour la catégorie jeune compositeur, prix «Play it! 2012» conféré par l’Orchestre Régional de Toscane et «Personnage pour le futur 2009», pour les saisons 2010-11 et 2011-12, il a été nommé compositeur en résidence à l’Orchestre National d’Île de France et à l’Académie Philharmonique de Rome. Récemment, il a reçu le titre de «Italian Affiliated Fellow in the Arts (Musical Composition)» par l’Académie Américaine de Rome.

Il enseigne actuellement la composition électroacoustique au Conservatoire «Antonio Vivaldi» de Alessandria. La musique de Matteo Franceschini a été publiée chez Suvini Zerboni – Sugarmusic de Milan jusqu’en 2010. Depuis janvier 2011, ses partitions sont publiées chez Casa Ricordi – Universal Music Publishing.

Spectacles