Paul Gaugler, ténor

Paul Gaugler © Ledroit-Perrin

Paul Gaugler © Ledroit-Perrin

Paul Gaugler étudie le chant au Conservatoire de Strasbourg puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il obtient son prix, son certificat de pédagogie et organologie du chant et son diplôme de formation supérieure. Le long de son parcours, il fait des rencontres déterminantes avec Rockwell Blake, Christian Tréguier et Ludovic Tézier.

Cette saison 2018-2019, Paul Gaugler chante le rôle-titre Dante de B. Godard à l’Opéra de Saint- Etienne, Bouboulov dans L’Incroyable Histoire du Chien rouge, création d’E. Nikolova au Point d’Eau à Strasbourg-Ostwald et Victor dans Guru, création de L. Petitgirard à l’Opéra de Szczecin (Pologne). Plusieurs concerts dont un pour le 70e anniversaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg.

Lauréat du concours Vincenzo Bellini et de l’Armel Opera Competition, il fait ses débuts dans le rôle Duca di Mantova dans Rigoletto de Verdi à l’Opéra de Pilsen (Tchéquie) puis au Théâtre National de Szeged (Hongrie).

Il chante le répertoire de jugendlicher Heldentenor : Der Tenor / Bacchus dans Ariadne auf Naxos de R. Strauss mis en scène par André Engel (Royaumont), des extraits de Siegfried dans une adaptation du Ring de Wagner (Opéra de Reims, Paris Théâtre de l’Athénée), Brabantischer Edler dans Lohengrin dirigé par Michael Schønwandt (Opéra national de Montpellier), Junger Diener dans Elektra dirigé par Paul Daniel (Opéra national de Bordeaux), Don José dans Carmen, dirigé par Gaspard Brécourt (Théâtre Le Mas), mis en scène par Elisabeth Vidal (Festival de Saint-Paul-de-Vence) Hoffmann dans Les Contes d’Hoffmann (Nuits du Mont Rome, Bourgogne), le Faust de C. Gounod (extraits en concert à la Seine Musicale à Paris) et Faust dans La Damnation de Faust de H. Berlioz (Théâtre Impérial de Compiègne)

Il a également chanté Tamino dans Die Zauberflöte de W. A. Mozart (Palais des Festivals de Cannes), Normanno dans Lucia di Lammermoor de Donizetti (Opéra de Bordeaux), Boris dans Kat’a Kabanova de L. Janacek par André Engel (tournée européenne), Grand Prix 2012 du Syndicat Professionnel de la Critique, L’Instituteur dans La Petite Renarde rusée (ARCAL, Opéras de Massy, Besançon, Reims), le ténor soliste du Journal d’un Disparu de L. Janacek mis en scène par Louise Moaty (ARCAL, La POP, Festival d’Île-de-France) mais aussi Octavio dans L’Europe galante de Campra dirigé par William Christie (Ambronay, Vichy, Besançon, San Sebastián) et Charles / Selim dans Les Sacrifiés, création de Thierry Pécou mise en scène par Christian Gangneron (ARCAL, Opéras de Reims, Rouen, Massy).

Au concert, il chante le Requiem de Verdi et la 9e Symphonie de Beethoven (Opéra de Saint- Etienne), L’Enfance du Christ de Berlioz (Palais des Fêtes de Strasbourg), Threni de Stravinsky dirigé par Sylvain Cambreling (Amphithéâtre de l’Opéra Bastille). En tournée de gala en Chine, il s’est notamment produit au Shanghai Symphony Hall.

Parmi ses futurs projets (2019-2020), notons Le Démon de Rubinstein et un récital (Opéra national de Bordeaux) et le Requiem de Verdi (Opéra d’Avignon et tournée).

Site Internet de Paul Gaugler