Sophie-Nouchka Wemel, soprano

Sophie_Nouchka_WemelParcours

Sophie-Nouchka Wemel nourrit une passion très précoce pour la musique. Elle débute le piano à quatre ans, puis le violon à sept ans. Elle se distingue rapidement au CRR de Versailles et est récompensée des Certificats de violon, d’analyse et d’écriture, ainsi que des Prix de formation musicale et de composition. Elle entre ensuite dans la classe d’Alain Louvier au CRR de Paris, et obtient son Prix d’analyse musicale.

Riche de son expérience d’instrumentiste, elle est admise en 2005 au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs | CRR de Paris, fondé par Laurence Equilbey. Elle travaille alors avec des spécialistes du répertoire lyrique tels qu’Irène Assayag, Yvon Repérant, Philippe Biros, Valérie Philippin et Antoine Palloc. Elle y obtient son DEM Jeune Chanteur à l’unanimité du jury, son Certificat de direction de chœur, ainsi que son Prix de Perfectionnement Lyrique à l’unanimité.

La soprano française reçoit en 2012 une généreuse Bourse d’étude au Boston Conservatory. Elle y interprète le rôle titre de La Petite Renarde Rusée de Janáček, La Voix humaine de Poulenc, reprise à l’Alliance Française de Boston, et Lucia dans Le Viol de Lucrèce de Britten. Elle y obtient son Master de Musique en Opera Performance, dans la classe de chant de Kathryn Wright. Son répertoire, incluant déjà les rôles de Juliette, Norina et Zerlina, s’enrichit des rôles de Musetta et Serpetta pour lesquelles elle assume la doublure.

Sur scène

Elle débute sa carrière soliste en 2010 dans une production de l’Abbaye aux Dames de Saintes, où elle incarne Colombine dans Le tableau parlant de Grétry. Elle y est de nouveau invitée en 2011 pour être Isabelle, dans L’Oie du Caire de Mozart. En 2012, Sophie-Nouchka Wemel interprète Lia (L’enfant Prodigue de Debussy) sous la direction de Guillaume Bourgogne, ainsi que le rôle titre d’Alcyone de Ravel, dans une mise en scène d’Eric de Kuyper, à l’Auditorium du Musée d’Orsay. Elle y avait précédemment incarné Oustinia dans l’opéra pour enfants Le Géant de Prokofiev.

En 2014, elle interprète trois rôles mozartiens avec la compagnie « Opera è mobile » : Susanna, la Première Dame, et Papagena. Elle est aussi Finaliste de l’Arkadi Foundation Vocal Competition, demi-finaliste de l’Osaka International Music Competition, et Seconde Place de la Young Artist Classical Singer Competition (régionales Boston).

En concert

Sophie-Nouchka s’est produite en récital à la Salle Pleyel, ainsi que dans de nombreux lieux parisiens, dont l’Eglise de la Madeleine, les Archives de Paris, le Musée d’Art moderne, le Musée de la Mode et du Design, le Petit Palais, l’Auditorium du Musée d’Orsay, et le Wanderlust aux Docks en Seine.

Dernièrement

Elle est actuellement membre du Studio de l’Opéra de Lyon, où elle travaille avec Jean-Paul Fouchécourt. Au printemps, elle a fait sa prise de rôle de Micaëla avec la Compagnie lyrique « Les Folies Dramatiques » ainsi que de Donna Anna avec «Opera è mobile».

 

Spectacles