Île-de-France : départements et région

Festival-idf-Theatre-Saint-Quentin-en-Yvelines-web-03Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines D.R.

En Île-de-France, où l’Arcal donne entre 20 et 35 représentations par an (Paris inclus), l’Arcal travaille étroitement avec ses partenaires publics, dont la Région et la DRAC, et mène des activités variées avec de nombreux théâtres.

Une collaboration régulière avec ARCADI en Île-de-France permet à la fois le soutien en production, facilite la diffusion des opéras de chambre, et participe au financement d’actions artistiques, avec parfois de grandes opérations comme « opéra au lycée ».

Ainsi l’Arcal peut travailler sur le long terme avec les publics de la région, en particulier dans la grande couronne, ou dans les banlieues sensibles :

  • Résidences de création (plateau & techniciens) pour ses spectacles
  • Diffusion des spectacles tout public dans des théâtres
  • Diffusion des spectacles jeunes publics dans les réseaux spécialisés ou les théâtres, mais aussi dans des conservatoires, des maires, des festivals
  • Diffusion de spectacles conçus pour se jouer hors-les-murs
  • Programme d’actions artistiques (éducation artistique, ateliers, actions de sensibilisation…)
  • Montage de projets d’opéras participatifs comme Brundibar
  • Résidences départementales, à la fois dans un théâtre et sur tout le territoire départemental (zones rurales, quartiers urbains)
  • Partenariats artistiques avec des artistes et des équipes artistiques d’Ile de France (TM+, Les Paladins, Le Concert de la Loge Olympique…) et des Centres de recherche (Centre de Musique baroque de Versailles, Fondation Royaumont, Muse en circuit).

Yvelines

L’Arcal est maintenant Artiste associé au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines/Scène nationale, ce qui lui permet de développer de nombreux projets sous différentes facettes au théâtre et dans le département :
-coproduction et résidences de création de ses spectacles
-actions artistiques envers les scolaires, le tout public, les adultes, enseignants, missions locales, conservatoires, choeurs amateurs, prisons, université populaire…
-projets participatifs,
-opéras de chambre, transmédia, spectacles jeunes publics,
-diffusion en zone rurale et hors les murs,
-partenariat avec d’autres lieux dans les Yvelines
-laboratoires…

L’Arcal a également noué un partenariat avec la Barbacane à Beynes lors de la création de Dansékinou, où 4 classes d’une école maternelle ont été impliquées dans la résidence tout au long de l’année (ateliers dans les classes, maquettes et interviews des élèves et enseignants) et a abouti à la création du spectacle au conservatoire de Beynes en novembre 2014, avec toute une série hors les murs, y compris dans des villages voisins (Thoiry, Jouars-Pontchartrain). En 2016 c’est une résidence de création autour de Conte de Liberté/Journal d’un Disparu, conçu pour les zones rurales en lien avec La Petite Renarde rusée présentée à Saint-Quentin-en-Yvelines. D’importants programmes d’actions artistiques autour de la liberté, avec des habitants et des gens du voyage de l’aire d’accueil, et également des concerts en appartement et un buffet rrom sont mis en place.

L’Arcal a un partenariat autour du jeune public depuis de nombreuses années avec le Théâtre Sartrouville Yvelines CDN, qui s’est renforcé autour de Dansékinou, avec Sylvain Maurice qui en signe la mise en scène, et l’accueil de l’Histoire du Soldat.

L’Arcal collabore également avec le Centre de Musique Baroque de Versailles, afin de monter une tragédie lyrique française inédite, Chimène ou Le Cid de Sacchini.

Les spectacles de l’Arcal ont été accueillis plusieurs fois à l’Opéra Royal de Versailles, à l’Onde à Velizy et dans d’autres lieux des Yvelines.

De grands projets transversaux au département sont en préparation.

Essonne

Soutenu par le Conseil Départemental de l’Essonne, l’Arcal développe un double ancrage sur ce territoire :

-une résidence à l’Opéra de Massy (salle de répétition, accueil des spectacles d’opéra de chambre, actions artistiques…) et des actions dans la Ville (spectacle jeune public Dansékinou au Centre culturel Paul Baillard).

-une résidence en zone rurale sur la Communauté de Communes de l’Etampois-Sud Essonne, avec Le Silo de l’association Farine de Froment à Méréville (résidence de création de spectacles pour les zones rurales, diffusion de spectacles, action artistiques, opéra pour enfants A propos de bottes avec le Conservatoire de Méréville) et le Théâtre d’Etampes (résidence de création, projets d’accueil de spectacle).

Hauts-de-Seine

Dans les Hauts-de-Seine, l’Arcal a des liens privilégiés avec :

La Maison de la Musique de Nanterre, qui accueille de nombreuses résidences de création (opéra de chambre du XXe siècle : récemment L’Empereur d’Atlantis, La Petite Renarde rusée…), diffuse d’autres spectacles et réalise des actions artistiques (collèges, lycées, université, chœurs amateurs, conservatoire…).

-La Piscine/Théâtre Firmin Gémier, qui a accueilli la résidence de création du Retour d’Ulysse dans sa patrie.

D’autres théâtres, tel que le Théâtre Jean Arp de Clamart, le Théâtre de La Garenne-Colombes…

De plus, l’Arcal collabore avec le Conseil Départemental, qui a accueilli Zaïna en plein air à la Défense pour les enfants du quartier.

Val d’Oise

Dans le Val d’Oise, l’Arcal a collaboré avec plusieurs structures :

L’apostrophe/Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, pour de nombreux spectacles avec parfois l’accueil de répétitions sur son plateau  (Le Couronnement de Poppée, Caligula, Armida…).

Le Festival Baroque de Pontoise, pour les spectacles baroques en association avec L’apostrophe.

La Fondation Royaumont, pour des résidences-laboratoires de création pluridisciplinaire dans le cadre de son Grand Atelier.

Seine-Saint-Denis

L’Arcal a mené 2 projets de grande envergure sur 3 ans en Seine-Saint-Denis, entre 2010 et 2013, en coproduction avec le TGP / Théâtre Gérard Philipe, CDN de Saint-Denis dirigé alors par Christophe Rauck, qui s’est aussi engagé à de longues séries de représentations, cassant ainsi les habitudes de l’opéra.
L’intense programme d’actions artistiques envers tous les publics (600 heures par saison) et la force des spectacles a conduit au succès lors des 15 représentations du Couronnement de Poppée & des 11 représentations du Retour d’Ulysse dans sa patrie, affichant plus que complet avec liste d’attente, et réalisant un brassage de générations, d’origines socio-économiques et de cultures très varié, prouvant ainsi que l’opéra bien préparé touche tous les publics.

Autres départements

L’Arcal cherche à consolider certains accueils ponctuels (Théâtre Romain Rolland de Villejuif, Théâtre de Fontainebleau), à renforcer des partenariats (Muse en Circuit)  et à élargir sa diffusion dans le Val de Marne et la Seine-et-Marne avec de nouveaux partenaires.