Très à l’aise, l’ensemble de la troupe réunie n’appelle que des éloges. […] De quoi mériter, avec toute la troupe, des applaudissements nourris de la jeune salle enthousiaste et chaleureuse, gâtée de surcroit par une présentation d’après-concert dédiée à la mise en scène originale de Louise Moaty.

La production nouvelle proposée par l’Arcal du chef-d’œuvre panthéiste de Janáček La petite renarde rusée, s’impose comme un véritable enchantement, grâce à une jeune et homogène distribution. […] Ce livret enchanteur où humains, animaux et insectes se côtoient, source d’une musique inouïe et singulièrement virtuose, où l’orchestre tient le rôle central, inspire à Louise Moaty une mise en scène délicieuse de charme, d’onirisme et de fraicheur.

Sous les auspices de l’Arcal (dynamique compagnie nationale de théâtre lyrique et musical), la bestiole à longue queue velue et esprit rebelle, mise au monde lyrique à l’hiver de la vie de Leos Janacek vient de prendre le départ d’une longue tournée qui fera la joie des plus petits aux plus grands. On ne l’avait plus vue en si bonne forme depuis la presque légendaire réalisation d’André Engel à L’Opéra National de Paris.

[…] la renarde Bystrouchka […] a conquis la faveur des spectateurs petits et grands, succès qui n’est pas près de s’éteindre, vu l’accueil plus qu’enthousiaste réservé à la production montée par l’Arcal, destinée à tourner dans plusieurs villes en ce début d’année 2016.

Pour les spectacles à vocation itinérante de l’Arcal, le choix était évident, comme celui de Louise Moaty et de son équipe qui prônent un théâtre de tréteaux, aux moyens légers. La vidéo et les lumières, respectivement signées de Benoît Labourdette et Nathalie Perrier, joueront un rôle essentiel dans ce projet Janáček.

Dans le cadre du partenariat avec la Barbacane, scène conventionnée de Beynes dans les Yvelines, et à son invitation l’Arcal propose vendredi 4 décembre au soir chez un particulier de la ville un concert de Ienissei Ramic, pianiste, élève d’Alain Planès et collaborateur artistique de la prochaine création de l’Arcal «Conte de Liberté / Journal […]

Journal de la Haute-Marne
Par Françoise Ramillon.
Chaumont, Librairie « A la Une », mercredi 18 novembre 2015.
«Passionné par son métier de librettiste, Michel Beretti [librettiste de Zazie] en parle volontiers. « Créer une pièce de théâtre lyrique, dit-il, relève d’une alchimie qui opère entre l’écrivain, le musicien et le metteur en scène qui travaillent en symbiose », un travail minutieux et très long.»

Forum Opéra / Compte-rendu
Par Tania Bracq.
Nantes, Théâtre Graslin, le 7 novembre 2015.
«La belle mise en scène de Louise Moaty, toute de sobriété et de poésie, accentue la profonde humanité du propos plutôt que d’en marteler lourdement la noirceur.»

Concertclassic / Compte-rendu
Par Jean-Charles Hoffelé.
Nantes, Théâtre Graslin, le 2 novembre 2015.
«Pensé pour le petit théâtre improvisé du camp de Theresienstadt, L’Empereur d’Atlantis répugne à toute « mise en scène », ce qu’a bien compris l’équipe de l’Arcal, Louise Moaty jouant des codes […] et faisant passer tout son art dans une direction d’acteur sobre […].»

Classiquenews / Compte-rendu, opéra.
Par Emmanuel Andrieu.
Nantes, Théâtre Graslin, le 2 novembre 2015.
«C’était sans compter le travail intelligent, minutieusement élaboré, au souffle poétique constant – et dont la qualité première est celle d’une sobriété exemplaire – de Louise Moaty. […] cette production confirme l’idée que la brièveté et la modestie apparente de l’ouvrage exige, en fait, une équipe vocale de toute première force. C’est ce qu’a su réunir l’ARCAL (dirigé par Catherine Kollen).»

Le collectif et Léna Viricel, sa directrice artistique se sont adressés à l’Arcal pour une résidence de travail autour de leur projet 2016 : Psychotwist. Suite à la création en 2014 de Rumba Bigoudi, forme courte musicale et dansée conçue pour les «Concerts de l’Improbable» de J-F Zygel au Théâtre du Châtelet (Paris, février 2014), le projet Psychotwist est né de l’envie d’aller plus loin, ou plutôt au-delà, de transformer l’aventure en un road-movie gestuel et musical.

«Opéra au Lycée» lancé par ARCADI et réalisé par l’Arcal quand un lycée se porte volontaire, consiste à intervenir 150 heures dans une classe de lycée au long de l’année scolaire, avec une large palette d’artistes représentatifs de l’opéra, afin de sensibiliser les lycéens à l’art lyrique et de réaliser un projet pédagogique avec eux.