La bande-son de Louise Moaty / blog du Festival d’Île-de-France

la_bande_son_de_louise_moaty_fif2016Louise Moaty est une metteure en scène révélée par son adaptation du Rinaldo de Händel en 2009 et Vénus et Adonis en 2012. Passionnée par le lien entre musique et théâtre, elle signe avec Journal d’Un Disparu sa troisième mise en scène avec l’Arcal. Elle tresse dans cet enivrant conte de liberté la parole des rroms avec les mélodies du Journal d’un Disparu de Léos Janáček.

Avant la représentation à la Ferme d’Avrainville en Esonne, samedi 1 octobre à 20h30, elle a accepté de se prêter au jeu de la bande-son, et on vous laisse découvrir cela dès maintenant.

– un morceau pour se réveiller ?
Violaine Cochard et Edouard Ferlet qui dialoguent au piano et clavecin autour de Bach et c’est parfois euphorique… comme sur cette plage n°1, que j’ai écoutée en boucle avec un prince russe en exil ! Bach plucked unplucked, morceau composé par E. Ferlet : Je me souviens (after the gigue of J.S. Bach’s PArtita N°1 in B-Flat Major, BWV 825)

– un morceau pour s’endormir ?
« Dream » de John Cage, interprété par le superbe pianiste Alexeï Lubimov, pièce qu’il joue justement dans notre spectacle This is not a dream.

– un premier souvenir musical (morceau, concert, … ) ?
Mon premier souvenir musical est très ancien, inscrit dans une mémoire profonde : c’est la voix de ma mère, chanteuse, que j’entendais sans doute avec beaucoup de bonheur depuis l’intérieur de son ventre… On peut l’entendre dans « Pulchra es (Palestrina-Bassano) » tiré de son disque paru chez Pierre Verany, Motets à la Vierge de J.H Kapsberger.

– un groupe ou compositeur favori quand vous étiez plus jeune ?
Oui : Bach, et je l’adore toujours. Mais c’était très éclectique, j’adorais aussi les Sex Pistols par exemple !

– un coup de cœur musical en ce moment, ou un morceau que vous écoutez en boucle ?
« La Chaconne » d’Alcione de Marin Marais, dernière plage du disque de Jordi Savall, je l’écoute en boucle et tout son disque d’ailleurs, car il va diriger cet opéra que je mets en scène à l’Opéra Comique au printemps prochain.

– un morceau qui vous évoque un souvenir particulier ?
Le « Finale : Komm Tod, du unser werter Gast » du Kaiser von Atlantis de Viktor Ullman (chez Decca), un opéra que j’ai mis en scène aux côtés de Philippe Nahon (Ars Nova) pour l’Arcal. Sur le plateau il y avait Wassyl Slipak, un chanteur ukrainien que j’aimais beaucoup, qui a été tué cet été sur le front. Dans le Kaiser, il chantait le rôle de la Mort. Il jouait aussi les rôles du Blaireau, du Curé et du vagabond Harasta dans notre Petite Renarde rusée de Janacek, montée avec Laurent Cuniot (TM+) pour l’Arcal. Je repense souvent à sa présence magnifique, à son engagement sur scène dans les spectacles que nous avons fait ensemble, et notamment cet opéra : brûlante ode à la poésie comme moyen de résistance, écrit dans le camp de Terezin.

– un morceau qui vous fait voyager ?
« Famade » de Ballake Sissoko dans son disque Deli. Je me suis beaucoup intéressée aux griots mandingues, j’ai voyagé au Mali et c’est un souvenir inoubliable.

– un morceau pour danser/faire la fête ?
« Vivo Na Mare » de mon amie Dom la Nena, qui m’a invitée à mettre mon grain de sel dans ses shows (album La Nena Soy Yo), ou alors le grand classique « Marcia Baila » des Rita Mitsouko, où Catherine Ringer nous fait sublimement danser et chanter la mort.

– un concert à recommander dans le festival ?
«Saõ Paulo le son du Brésil» ! Avec de super artistes dont Metá Metá et plein d’autres qui représentent bien le son du Brésil d’aujourd’hui.

Publié le 14/09/2016

Lien vers le blog du Festival d’Île-de-France

Playlist de Louise Moaty :

1. Je me souviens (After the Gigue of J. S. Bach’s Partita No. 1 in B-Flat Major, BWV 825)
Violaine Cochard, Edouard Ferlet

2. Dream (1948)
John Cage

3. O quam tu pulchra es
Alessandro Grandi, Dominique Moaty, Sharman Plesner, Marie Langlet, Pierre Cazès, Jean-Christophe Deleforge, Caroline Gerber

4. Holidays In The Sun
Sex Pistols

5. Marais: Chaconne pour les tritons
Jordi Savall

6. Der Kaiser von Atlantis: Komm, Tod, du unser werter Gast
Viktor Ullman, Christiane Oelze, Iris Vermillion, Herbert Lippert, Franz Mazura, Gewandhausorchester Leipzig, Lothar Zagrosek

7. Famade
Ballaké Sissoko

8. VIVO NA MARE
DOM LA NENA

9. Oyá (METAL METAL)
Metá Metá

Site du Festival d’Île-de-France