Anna Wall, mezzo-soprano

anna_wall_kaiserAnna Wall a fait ses études à l’Université de Leeds et à la Guildhall School of Music and Drama de Londres.

A son arrivée en France, elle poursuit sa formation à l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Paris où elle remporte le prestigieux Prix Lyrique de l’AROP.

Elle fait ses débuts à l’Opéra National de Paris comme Il Paggio (Rigoletto), suivie de Kate Pinkerton (Madama Butterfly) et Tisbe dans (La Cenerentola).

Durant son séjour à l’Atelier Lyrique, les rôles d’Anna Wall incluent Hermia (Songe d’une nuit d’été à dirigé par Ed Gardner, Lucrèce Le Viol de Lucrèce, Dorabella Cosi fan tutte mis en scène à l’Opéra de Rennes), Didon (Didon et Énée), Idamante (Idomeneo) et La Folle dans Les Aveugles de Xavier Dayer à l’Opéra national de Paris. Elle a également doublé Cherubino dans Le nozze di Figaro pour l’Opéra National de Paris et chanté Komponist (Ariadne auf Naxos) à la Fondation Royaumont sous la direction du metteur en scène André Engel.

Régulièrement invitée par le Concert d’Astrée dirigé par Emmanuelle Haïm, Anna Wall interprète Fortuna/Venere/Pallade dans L’Incoronazione di Poppea de Monteverdi à l’Opéra de Lille et à l’Opéra de Dijon, Junon dans Actéon de Charpentier.

Engagée également pour incarner Concepcion dans L’Heure Espagnole pour l’Atelier Lyrique, Der Trommler dans Der Kaiser von Atlantis avec l’ARCAL et à Bâle en Suisse, Floßhilde dans Das Rheingold et Siegrune dans Die Walküre pour l’Opéra de Dijon.

Ses rôles récents incluent Glasa dans Katia Kabanova pour l’Opéra de Dijon et Deuxième Nymphe dans Rusalka pour l’Opéra national de Paris.

En concert plus récemment, Anna Wall a chanté La Bonne Chanson de Fauré et Il Tramonto de Respighi avec le quatuor Auryn au International Mendelssohn Festival à Hamburg.

Spectacles