Célia Heulle, mezzo-soprano

La mezzo-soprano Célia Heulle commence la musique par le chant choral, tout d’abord au sein de la maîtrise La Perverie de Nantes avec Gilles Gérard et Cécile Vénien, ensuite, en chœur mixte sous la direction de Françoise Roussillat, Etienne Ferchaud, Gérard Baconnais et Valérie Fayet.

Elle découvre le chant soliste avec Yves Sotin, et effectue quatre années d’études dans la classe de chant lyrique de Natascha Rousseau-Siehoff et Jean-François Rouchon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. En 2016, elle obtient un master de chant lyrique au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse, dans la classe de Brian Parsons et Sylvie Leroy.

Célia chante en soliste au sein de chœurs tels que Poliphonia à Nantes, Méli-Meylan à Grenoble, Arpège à Lyon.
Elle se produit également avec des chœurs prestigieux lyonnais tels Spirito dirigé par Nicole Corti et Calliope-Régine Théodoresco, Voix de Femmes mais également à l’Opéra National de Paris, de Saint- Etienne et de Montpellier.

Célia aime également chanter des pièces du répertoire baroque et fait partie de l’ensemble Sacqueboutae, constitué de cinq sacqueboutes, une trompette et des percussions.

En tant que soliste, Célia interprète les French folksongs de Britten et des Lieder de Schubert orchestrés, Le Pierrot Lunaire de Schönberg, Les Nuits d’été de Berlioz. En juin 2013, elle chante avec l’orchestre de l’opéra de Saint-Etienne lors un projet autour d’airs d’opéra de Mozart.
Elle incarne le rôle de Fidalma dans Le Mariage secret de Cimarosa, mis en scène par Bernard Rozet.

Célia se produit en récitals et en tant que soliste pour des oratorios. En mars 2018, avec l’Orchestre National de Lyon, dirigé par Leonard Slatkin elle incarnait la troisième Bergère de l’œuvre Peer Gynt composé par Grieg.

Spectacles