Gudrun Skamletz, collaboration chorégraphique

Gudrun Skamletz © DR

Gudrun Skamletz © DR

D‘origine autrichienne, Gudrun Skamletz reçoit une formation pluridisciplinaire en Allemagne et en France. Elle travaille comme danseuse depuis 1994, dans différentes productions d‘opéra et en compagnie avec des chorégraphes en danse contemporaine: J.-F. Duroure, G. Baron, E. Stieffatre, D. Lerat, A. Dreyfus, ainsi que plus récemment Sébastien Ly (création de « Ringstrasse » en 2007). En 1999 le Prix d‘Interprétation lui est attribué pour sa prestation au Concours International de Volinine dans une pièce de D. Lerat intitulée « Drosera ».

Gudrun Skamletz découvre la danse baroque en 1994, y est formée par Christine Bayle et danse par la suite dans sa compagnie. Elle rencontre Béatrice Massin (Cie. Fêtes Galantes) en 2002 lors de la création de « Que Ma Joie Demeure ». Elle fait également partie de l’équipe des danseurs de Cécile Roussat et Julien Lubek sur le projet Le Bourgeois Gentilhomme du Poème Harmonique (mise en scène : Benjamin Lazar) et continue par la suite son travail avec eux pour plusieurs projets chorégraphiques (avec Jean-Claude Malgoire et Sir John Eliot Gardiner).

Depuis 2008, Gudrun Skamletz crée des chorégraphies pour des danseurs, comédiens et chanteurs, entre autres dans Cadmus et Hermione (J.-B. Lully) pour la production du Poème Harmonique à l’Opéra Comique à Paris (mise en scène : Benjamin Lazar), ou pour l’opéra contemporain LA LA LA avec les Cris de Paris dirigés par Geoffroy Jourdain (mise en scène : Benjamin Lazar).

Elle collabore avec des artistes de disciplines diverses pour des créations et des performances : en musique (Jana Semeradova, Markus Nigsch), en théâtre (Bastien Ossart, Jean-Denis Monory), en arts plastiques (Marie-Laure Colrat). Elle s’intéresse également au mouvement improvisé (Anne Dreyfus, Martha Rodezno) et à la composition instantanée (Christine Kono et Dimitris Kraniotis).

Gudrun Skamletz enseigne la danse contemporaine (Danse Enfance de l’Art, Canaldanse, actions de sensibilisation diverses etc.) ainsi que la danse baroque (Académie de Sablé, Hochschule der Künste Zürich, Mozarteum Salzburg etc.) à des adultes, des adolescents et des enfants. Depuis 2010 elle est diplômée en Pédagogie Perceptive et entreprend une démarche de mise en lien de la danse avec le travail corporel issu de cette méthode.

source : La Fabrique Théâtre

Spectacles