Jean-Marie Frémeau, baryton-basse

Après un passage de 7 années dans les Chœurs de Radio-France, qu’il quitte en 1974, Jean-Marie Frémeau entame une carrière de soliste. Il chante alors les rôles de baryton : Albert dans Werther, Lescaut dans Manon, le Comte des Noces de Figaro, Guglielmo de Cosi fan tutte. Viennent aussi des créations contemporaines comme Pauvre Assassin de Graciane Finzi, Schliemann de Betsy Jolas où il assume les rôles titres, Jocaste de Charles Chaynes (rôle d’Œdipe), mais aussi des opérettes d’Offenbach telles que Orphée aux enfers (Jupiter) ou La Belle Hélène (Agamemnon). Il est invité par l’Opéra de Paris et la plupart des opéras français, mais aussi le Festival d’Aix -en-Provence, le Festival Berlioz et les Chorégies d’Orange. Il chante également à Palerme, Madrid, San Francisco, Berlin, Munich, Genève, Lausanne, sous la direction de S.Baudo, P. Boulez, J-E. Gardiner, K. Nagano, G. Prêtre, M. Plasson.

Avec la maturité, son répertoire évolue vers les Barytons-Basses avec des rôles comme Le Bailly dans Werther, Le Comte des Grieux dans Manon, Bartolo dans Les Noces de Figaro, Alfonso dans Cosi fan tutte, le Maître de musique dans Ariane à Naxos ou Inigo dans l’Heure Espagnole de M. Ravel.

J-M. Frémeau a participé également à divers enrégistrements dont Werther, Manon, Roméo et Juliette aux côtes d’I. Cotrubas, A-S. von Otter, R. Alagna.

Spectacles