Yannick Badier, ténor

Yannick Badier est né à Marseille. C’est d’abord par la danse que s’exprime son goût pour la musique. Résolu très jeune à en faire son métier, il intègre le conservatoire d’Avignon, où il complète sa formation professionnelle. C’est au Ballet de l’Opéra de Graz (Autriche) qu’il débute en 2001, pour ensuite rejoindre en 2003 la compagnie Metros de Barcelone. Puis c’est à Berlin qu’il élit domicile pour goûter à la liberté de la scène indépendante. Fort de ses nouvelles expériences, il est repéré en 2009 par Marco Santi pour faire partie de sa compagnie au théâtre de Saint Gall (Suisse).

C’est là qu’à l’occasion d’un travail avec la compositrice Anne Champert, il prend conscience de son instrument vocal. Il est choisi pour être danseur et chanteur soliste dans la pièce chorégraphique Sacra présentée en 2010 au Festival d’été de Saint Gall. Dès lors, Yannick se décide pour un changement de cap dans sa carrière artistique.

Sans cesser son activité au sein du théâtre de Saint Gall, il entreprend de se former musicalement. En 2012, il vient s’installer à Bâle, et tout en se produisant comme danseur et performeur avec différents groupes, il commence à participer à des concerts et des productions d’opéras.

Yannick est heureux de compter Chantal Santon, Scot Weir ou encore Heidi Brunner parmi les professeurs qui l’ont formé. À l’heure actuelle, c’est avec Flavio Ferri-Benedetti qu’il continue son travail vocal.

Durant ces années bâloises, Yannick fait partie de différents chœurs d’opéra en Suisse (Festival d’ Avenches , Opéra de Fribourg…). Il est invité par Laurent Gendre à intégrer son ensemble vocal Orlando.

Yannick collabore également avec plusieurs ensembles vocaux de Suisse (Basler Madrigalisten, Abendmusiken in der Predigerkirche, Verba Vocalis, Ensemble Tradiophon, Ensemble Voce…). Il élargit ainsi son répertoire sacré et profane, allant de la Renaissance aux œuvres contemporaines de Beat Furrer ou Rudolf Kelterborn. Il lui tient à cœur de cultiver sa pratique de la polyphonie vocale.

Yannick s’aguerrit également comme soliste. La musique sacrée devient son répertoire privilégié, notamment baroque (cantates de J.S. Bach, Telemann, Butxerhude…) mais également des œuvres plus récentes, notamment le Stabat Mater de Dvorak, la Petite Messe Solennelle de Rossini, l’oratorio The Crucifixion de Stainer, ou Le Sette Ultime Parole de Mercadante.

À l’opéra, on a pu entendre Yannick comme George Brown dans La Dame Blanche de Boildieu (2016, Free Opera Company Zurich), Arcas et Némésis dans l’Idoménée de Campra (2017, Festival Femubaf Vienne), et son interprétation de Spalanzani dans la mise en scène d’Olivier Desbordes des Contes d’Hoffmann (2018, Opéras de Fribourg, Perpignan, Massy, Clermont- Ferrand) a été remarquée par la critique.

Yannick est récemment revenu dans le sud de la France et poursuit depuis Marseille sa jeune carrière musicale.

Prochainement, Yannick se produira à Marseille, Massy et Nice avec les Concerts Solidaires du CALMS. Il sera aussi à Bâle et Berlin pour présenter avec l’Ensemble Voce le concert performatif En Partance!? dont il a signé la mise en scène. Cet automne, il chantera sa première Johannes Passion avec l’Ensemble Orlando à Berne et Fribourg.

Biographie en date d’avril 2021.

Spectacles