La Petite Renarde récompensée par l’association professionnelle de la critique

prix_de_la_critique

C’est avec grand joie et fierté que La Petite Renarde rusée s’est vue récompensée par le prix de :

MEILLEURS CRÉATEURS D’ÉLÉMENTS SCÉNIQUES : Louise MOATY avec la collaboration de Benoît Labourdette pour l’opéra La Petite Renarde rusée de Leos Janacek.

Voir le communiqué de presse sur le «Grand Théâtre du Monde», blog d’Armelle Héliot sur le figaro.fr

Louise Moaty et Nicolas Roger, directeur technique de l’Arcal, au nom de toutes les équipes artistiques, techniques et administratives sont venus sur la scène du Tarmac lundi 20 juin recevoir en mains propres cette distinction qui vient récompenser les efforts et l’investissement qu’exigeait cette création exigeante techniquement.

Le Prix du Syndicat de la critique, depuis 1963, est décerné par l’Association Professionnelle de la Critique de Théâtre, de Musique et de Danse. Les prix décernés viennent distinguer les spectacles et les personnalités artistiques qui ont marqué la saison.

En savoir plus sur l’ACPTMD

Rendez-vous à l’Athénée-Théâtre Louis Jouvet du 15 au 19 mars 2016 pour quatre représentations parisiennes et le 26 mars au Figuier Blanc d’Argenteuil.

Hauts les cœurs !!, et pour reprendre les mots de Louise Moaty : «un grand BRAVO à tous les concepteurs et en premier lieu à Benoît Labourdette qui m’a aidée à concevoir le dispositif vidéo ! Bravo Florence Beillacou, Nicolas Roger, Philippe André, Claire Rabant, Stéphane Holvêque, Damien Valade, Adeline Caron, Julia Brochier, Marie Hervé, Louise Bentowski, Irene Kudela, Nicolas Jortie, Nathalie Perrier, Elisa Provin, Laure Savoyen Martigne, Laurent Cuniot, les musiciens de l’Ensemble TM+, les chanteurs Noriko Urata, Wassyl Slipak Василь Сліпак, Paul Gaugler, Caroline Meng, Françoise Masset, Sophie-Nouchka Saïbi, Sylvia-Valentina Vadimova, Joanna Malewski, Philippe-Nicoals Martin, Anne Gueudré et bien sûr Catherine Kollen, Antoine Rogge, Anne Postaire, Gwenaël Besnier, Nelly Barrois, Guenaelle Abarnou et encore Nicolas Roger : toute l’équipe de l’Arcal qui s’est aventurée dans ce projet un peu fou… Hâte de vous retrouver à l’Athénée l’année prochaine !!»