Une fable de désir et de liberté Opéra panthéiste, chef d’œuvre de couleurs, de subtilités mélodiques et de polyrythmie, de liberté créatrice, de force originale, cette œuvre s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants : à l’instar du garde-chasse dont la forêt pleine de poésie et de vigueur est le refuge, tous les personnages sont fascinés […]

Un projet à multiples facettes par Catherine Kollen Liberté et désir Le point fondateur de ce spectacle est d’approfondir la notion de liberté, plus précisément la relation entre la liberté et le désir, avec la part d’indomptabilité (de sauvagerie, d’animalité) et d’irréductibilité que renferme cette notion de désir. L’Arcal a choisi d’axer les deux créations […]

Création d’après Zazie dans le métro de Raymond Queneau, © Gallimard, 1959 Interview de Matteo Franceschini & extraits du spectacle (création de la version pour 43 musiciens avec l’Orchestre National d’Île-de-France au Théâtre du Châtelet en 2012). Zazie dans le métro est d’abord le roman de Raymond Queneau paru en 1959, puis un film réalisé […]

C’est une histoire… …ni extraordinaire ni banale, celle d’une petite fille, qui a un premier papa, qui s’en va, puis un autre que lui présente sa maman et avec qui la famille se construit,et un troisième qui reste loin mais qui s’avère être le premier, le papa biologique. Cette histoire vécue est l’occasion de nous […]

Folies baroques et marionnettes Folie amoureuse, folie du pouvoir, tempête des passions… On comprend pourquoi le baroque a été si fasciné par la folie, au point d’en faire une scène obligée dans ses opéras. Autre passion très baroque : les marionnettes. Caligula a été créé au moment de l’essor de l’opéra pour marionnettes à Venise, […]

À cheval sur le vent, Zaïna, la petite fille de la lune, observait les petits êtres de la vallée des larmes. Tant de désarroi lui soulevait le cœur. Elle se décida à les visiter. S’agrippant à une liane d’étoiles, elle s’élança. « L’écho de vos pleurs est parvenu jusqu’à moi », déclara-t-elle en foulant le […]

Cette œuvre écrite en 1943 par Viktor Ullmann au camp de Terezin est à redécouvrir d’urgence : sa charge ironique contre le totalitarisme mais surtout la poésie qui fleurit au milieu des ténèbres et un lyrisme ensorcelant en font une des plus belles œuvres du XXe siècle, avec une grande puissance musicale et dramatique. Clip […]