Chimène, faire entendre sa voix

Semi-opéra d’après Corneille et Sacchini
Musique : Antonio Sacchini (extraits de «Chimène ou le Cid» - tragédie lyrique, Fontainebleau, 1783)

adaptation & mise en scène : Sandrine Anglade
écriture & conception : Sandrine Anglade & Julien Chauvin
quatuor à cordes issu de : Le Concert de la Loge

Présentation

Résumé, par Sandrine Anglade

Seule femme dans un monde d’hommes, dans un monde en guerre, Chimène réclame une autre forme de justice pour réparer l’assassinat de son père par l’homme qu’elle aime, Rodrigue. Chimène réclame non plus la justice transgressive du duel, ni une justice royale ou divine, mais bien une justice sociale. Dans sa quête vaine à faire reconnaître officiellement la culpabilité de Rodrigue, quand bien même elle en demeure amoureuse, elle devient malgré elle, comme à contrecoup, un personnage politique.

La société cédant à la raison d’état et à la violence pour sauver son intégrité nationale, elle abandonne Chimène à sa tragédie intime, irrésolue.

Le théâtre devient un tribunal métaphorique où une femme cherche à faire entendre sa voix.

Le projet

Le Cid de Corneille, grand classique étudié dans les collèges et lycées, a été mis en musique en 1783 par Antonio Sacchini, venu en France à la demande de Marie-Antoinette, sous le titre de Chimène, car se centrant sur les tourments de l’héroïne plus que celles du Cid.

L’Arcal a retrouvé et fait renaître avec beaucoup de succès cette tragédie lyrique en 2017 pour 50 personnes en tournée. (Cf article du Monde)

Devant les spécificités de l’œuvre, où la beauté de la langue française est magnifiée par la musique, avec les voix lyriques des amants perdus et la vivacité dramatique extraordinaire des instruments ; des zones rurales et établissement scolaires ayant peu de grandes salles, nous souhaitons créer une adaptation qui pourrait faire vivre cette tragédie auprès des élèves tout en les initiant à l’opéra.

Distribution

Semi-opéra d'après Corneille (1606-1684) et Antonio Sacchini (1730-1786)
d'après Chimène ou le Cid, tragédie lyrique de Sacchini (Fontainebleau, 1783)
& la tragédie Le Cid (1637) de Pierre Corneille (1637)


Une création de l'Arcal, cie nationale de théâtre lyrique et musical
en collaboration avec la compagnie Sandrine Anglade


adaptation & mise en scène : Sandrine Anglade
écriture & conception : Sandrine Anglade & Julien Chauvin
quatuor à cordes issu de : Le Concert de la Loge

direction artistique : Arcal - Catherine Kollen
chef de chant : Grégoire Laugraud

avec

Adèle Lorenzi-Favart ou Déborah Salazar-Sanfeld,  soprano : Chimène, amante de Rodrigue
Benoît Rameau ou Corentin Backès, ténor : Rodrigue, Le Cid, gentilhomme castillan
Clément Barthelet, acteur : Le Roi de Castille
François Clavier, acteur : Don Diègue, père de Rodrigue

quatuor à cordes issu du Concert de la Loge

Disponibilité

Disponibilité du spectacle
Création en novembre 2022
informations & diffusion du spectacle : contacter Catherine Kollen ou Laurence Lévi à l'Arcal

Public
Semi-opéra chanté en français
-scolaires : collèges, lycées / à partir de 13 ans

Lieu
-un gymnase, une cantine, un foyer, une cour

Dispositif scénique
-Espace de jeu : un carré de 6m x 6m ou 7m x 7m ou 8m x 8m (pour les 2 chanteurs, 2 acteurs et le quatuor à cordes)

Disposition du public
-jauge possible jusqu'à 150 personnes disposées en « U »

Fiche projet - Forme : spectacle immersif
Les spectateurs sont interpellés par les protagonistes, faisant d’eux une assemblée active et propre à s’interroger sur les points de vues portées par les différentes parties en opposition dans le spectacle (père/fils ; homme/femme ; État/individu ; Justice sociale/Justice divine, royale).

Mots-clés
-la parole des femmes
-la filiation
-le dialogue
-la justice

Production
Arcal
Coproduction
Compagnie Sandrine Anglade

Dates

2 février 2023 14:30 (en établissement scolaire ou à la salle André Malraux) Espace André Malraux / Sarcelles
3 février 2023 14:30 (en établissement scolaire ou à la salle André Malraux) Espace André Malraux / Sarcelles
3 février 2023 20:30 à la salle André Malraux Espace André Malraux / Sarcelles