Odyssée des comptoirs

Pousser au plus fort l’effet de réalité en jouant en décor naturel dans le café de l’histoire, c’est donner au public les chances de saisir la poésie de l’écriture du duo Cocteau/Milhaud.

Téléchargez la Fiche diffusionFichier PDF – 2 Mo

Le Pauvre Matelot • captation à Malte • février 2021

Distribution

Mise en scène Christian Gangneron
Costumes Maud Heintz
Lumières Nicolas Roger

Avec les chanteur·euse·s :
Paul Gaugler ou Sébastien Obrecht le matelot
Déborah Salazar ou Hadhoum Tunc sa femme
Eric Martin-Bonnet son beau-père
Augustin Chemelle ou Aimery Lefèvre son ami
Stéphane Petitjeau ou Brian Schembri, piano

Fiche technique

Durée 40 mn • opéra chanté en français.
Public adultes & en famille dès 12 ans.
Forme légère
8 personnes en tournée.

Le Pauvre Matelot dans les cafés !

par Christian Gangneron

Cocteau et Milhaud sont partis d’un fait divers sanglant qu’ils ont transposé dans le décor d’un café, multipliant les références à des chansons de marin.

La beauté de cette œuvre tient à la façon dont Cocteau et Milhaud ont réussi à transfigurer le fait divers en un émouvant poème lyrique populaire. On y reconnaît un mélange de réalisme et de lyrisme, de quotidienneté et de poésie, qui s’épanouira dans certains films français d’avant-guerre.

L’histoire se réfère à toute une mythologie du cinéma. 

L’histoire se réfère à toute une mythologie du cinéma.
Le père, pour disqualifier la « folie » de sa fille, lui reproche « d’être un personnage de cinéma», folle de ce fou. Et, en un sens, ce sont bien deux folies qui s’affrontent : l’une féminine, dominée par des images hallucinatoires, et comme définitivement installée dans la douleur de l’attente, l’autre masculine, la passion d’un aventurier qui joue avec sa vie, et qui, de façon sadique, élabore un jeu dont la partenaire doit ignorer la règle.
La rencontre fatale de leurs folies ordinaires : ce thème séduisait Milhaud car il y voyait la possibilité de traiter un fait divers comme une tragédie. Pourtant, jamais sa musique ne s’autorise à hurler à la mort, elle enveloppe le drame d’une émotion trouble, doucement équivoque.
Loin de tout pathétisme, elle s’ouvre à la poésie, respectueuse du mystère d’un geste, ne prétendant jamais dévoiler ce qui peut l’être, « l’infracassable noyau de la nuit ».

Le parti-pris de jouer cette pièce dans le décor naturel d’un café, tient à l’idée que sous l’écriture de Cocteau/Milhaud, réalisme et poésie sont de mèche ; c’est en poussant au plus fort l’effet de réalité qu’on a le plus de chances d’en saisir la poésie.

©nd1_photographie
©nd1_photographie
Une scène de l'opéra Le Auvre Matelot de Cocteau et Milhaud, entre, le père et sa fille, qui attend le retour de son mari depuis 15 ans.
©nd1_photographie

Dates

Sam. 29 juin
15:30

Domaine de Villarceaux / Chaussy

Représentation
dans le cadre des Samedis contés et de l’été culturel 2024

Historique des représentations

Ven. 26 fév. 2021
20:00

Valletta Cultural Agency / La Valette • Malte

Représentation
Représentation au Splendid, Strada Stretta, La Valette (Malte)
Accès gratuit

Sam. 16 sep. 2023
19:30 (été culturel 2023)

La Petite Ferme de Janvry / Janvry

Représentation
Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île- de-France – Ministère de la Culture.
Accès gratuit

Sam. 7 oct. 2023
15:00 (Journée porte ouverte des 30 ans du Comité des Amis d’Emmaüs des Ulis.)

Emma’s House • Centre Emmaüs / Saint-Jean-de-Beauregard

Représentation
Représentation sous la halle du village.
Accès gratuit

Les autres spectacles